Champions d'Énergie

Troy Jerome

Président et chef de la direction, SEN’TI

Listuguj, Québec

Projet : Ammoniac vert

Il n’a pas été facile pour M. JeromeTroy Jerome de faire accepter son projet d’ammoniac vert. Les gens ont eu du mal à comprendre qu’il s’agit d’une option sécuritaire, économiquement viable et, ce qui est encore plus important, que SEN’TI pourrait s’en charger. M. JeromeTroy croyait à l’immense potentiel de ce projet – en fait,, car la cimenterie locale avait besoin d’ammoniac, mais . Cependant, aucune usine d’ammoniac vert à cette échelle ne réalisait ce qu’il avait conçu.

SEN’TI produit de l’ammoniac vert en soutirant de l’électricité verte du réseau d’Hydro-Québec, y compris de l’énergie provenant d’un projet de parc éolien de 2 000 MW, que dont 150 MW ont a été dirigé par M. JeromeTroy a aidé à négocier au nom de trois communautés locales micmaques en Gaspésie. L’électricité est ensuite utilisée pour séparer l’hydrogène (H2) de l’eau par électrolyse. L’hydrogène se lie à l’azote dans l’air pour faire de l’ammoniac. La cimenterie locale utilise ensuite l’ammoniac pour éliminer les oxydes nitriques qui se forment dans les fours à très haute températurepolluants qui s’échappent des cheminées, réduisant ainsi l’impact environnemental de la fabrication du ciment.

Malgré qu’il s’agisse du premier projet du genre, fait surprenant pour M. JeromeTroy étant donné le besoin, son objectif vise à faire croître SEN’TI pour en faire une entreprise d’énergie et de combustibles de remplacement en Gaspésie et au Québec, et finalement à engager plus de Micmacs et de Gaspésiens. Des études ont même suggéré que l’ammoniac pourrait jouer un rôle important pour le stockage à long terme et à grande échelle d’énergie.

Tout en étant conscient que les projets ne seront pas tous concluants, M. JeromeTroy croit qu’il est important que le Canada adopte davantage d’initiatives autochtones afin de lutter contre les changements climatiques : « Il est impossible que tous les projets soient des réussites, mais il faut faire plus de tentatives... Un ou deux [projets] pourraient changer le monde. C’est ce qu’il faut pour ralentir la carbonisation des océans et de l’atmosphère. »

comments powered by Disqus