Sources d’énergie

Charbon

INTRODUCTION

Ingenium

                         Ingenium

Dans le sous-sol profond et dans les exploitations à ciel ouvert, les houilleurs récoltent ce qui reste des marais et des forêts des temps lointains. Pendant plusieurs millions d’années, la chaleur et la pression ont transformé la végétation préhistorique en charbon, une forme de carbone. Le charbon est le combustible fossile le plus abondant dans le monde. Il a fait du Canada une nation industrialisée.

Le Canada se classe 13ième au rang mondiale pour la consommation de charbon. Les réserves de charbon du Canada avoisinent les 10 milliards de tonnes, ce qui représente plus d’énergie que toutes les réserves réunies des autres combustibles fossiles. 

Plus de la moitié du charbon canadien sert à produire de l’électricité. À Springhill en Nouvelle-Écosse, la technologie est utilisée pour tirer la chaleur de l’eau des mines de charbon abandonnées pour réchauffer les bâtiments dans la région. 

 

EXPLOITER ET TRANSPORTER  LE CHARBON

Andorapro

Le charbon est extrait dans des mines souterraines et à ciel ouvert. En général, il ne nécessite pas un traitement poussé : hormis la séparation des impuretés, il suffit de le trier et de l’utiliser. Au Canada, les centrales au charbon sont souvent construites à proximité des sites miniers. Les exportations de charbon se font généralement par voie ferroviaire.

Avantages 

  • Au rythme actuel de la production, les réserves prouvées de charbon canadien dureront environ 100 ans.
  • Le charbon est facilement disponible, à un prix relativement faible par rapport aux autres combustibles. 
  • Les coûts d’installation d’une centrale au charbon sont faibles – 2 dollars par watt d’énergie produite. 
  • Cette source d’énergie est fiable et sûre. 
  • Elle est facile à stocker et à transporter.
  • Le Canada est le deuxième plus gros fournisseur mondial de charbon métallurgique, qui est utilisé pour la production d’acier.
  • On estime à 5 milliards de dollars la contribution du charbon à l’économie canadienne chaque année. 
  • La plupart des polluants atmosphériques toxiques libérés par les centrales au charbon sont capturés dans les cendres résiduelles ou volantes et ne constituent pas de risques significatifs pour la santé. 
  • Les dépoussiéreurs électriques et les systèmes de captage de CO2 améliorent les niveaux d’émission et contribuent à atténuer certaines incidences environnementales des centrales au charbon. 
  • Les mines fermées font l’objet d’un processus de remise en état des terres. 
  • L’exploitation minière à distance pourrait considérablement améliorer l’efficience de l’extraction du charbon – ainsi que la sécurité des mineurs.

Inconvénients

  • Les incidences du cycle de vie sur l’environnement sont élevées.
  • La combustion du charbon est à l’origine d’un cinquième des émissions mondiales de gaz à effet de serre. 
  • Les centrales au charbon sont une source majeure d’émission de CO2 au Canada. 
  • La concentration en métal-trace, en mercure et en soufre dans l’eau et le sol est plus élevée à proximité des centrales au charbon. 
  • Le charbon dépend fortement des besoins de l’industrie sidérurgique. 
  • Les exploitations de charbon à ciel ouvert perturbent de vastes zones de terres. 
  • En raison de facteurs environnementaux, les gouvernements ont adopté des politiques visant à éliminer ou limiter la production d’énergie à partir du charbon.

Cette page contient du contenu fourni par: Ingenium