Coin techno énergie

Parlons énergie avec… Simon Poulin, Effenco


Si l’on vous parle de véhicules hybrides, la première chose qui vous vient à l’esprit n’est probablement pas un camion à ordures, mais la société Effenco de Montréal pourrait changer cela. Son directeur, M. Simon Poulin, nous a parlé du système de véhicule hybride mis au point par son entreprise qui peut réduire de 25 p. 100 la consommation de carburant d’un camion et permettre d’économiser jusqu’à 15 000 $ par an.

Pouvez-vous nous décrire brièvement la technologie de votre entreprise?
SP
: Nous avons développé un système hybride marche-arrêt (stop-start) de pointe. Il s’agit d’un système conçu pour réduire la consommation de carburant des véhicules lourds qui passent beaucoup de temps à l’arrêt et qui sont équipés de systèmes hydrauliques auxiliaires consommateurs d’énergie, comme les camions à ordures. 

Comment fonctionne ce système?
SP
: Chaque fois qu’un camion freine, il perd de l’énergie cinétique, qui passe sous forme de chaleur dans le système de freinage, mais pas avec notre système. Nous ajoutons des pompes hydrauliques au système de freinage normal du véhicule pour le ralentir tout en capturant l’énergie cinétique de freinage sous la forme d’un fluide sous pression. Une fois le véhicule complètement arrêté, le système hybride éteint le moteur. L’énergie stockée pendant le freinage sert à faire fonctionner les systèmes auxiliaires, comme les compacteurs et les bras hydrauliques, normalement alimentés par le moteur. L’utilisation de cette énergie élimine pour ainsi dire la nécessité d’utiliser l’énergie du moteur au ralenti, ce qui permet de réaliser des économies de carburant importantes tout en réduisant les émissions nocives.

Les quatre principales composantes du système installées sur le châssis d’un camion

Le système est-il difficile à installer?
SP : Non. Il est complètement modulaire. Il peut donc être installé sur de nouveaux camions comme sur des modèles plus anciens. Le camion hybride fonctionne exactement comme un camion ordinaire. Parce que notre système hybride marche-arrêt est totalement intégré au véhicule, les conducteurs ne sentent pas de différence.

En quoi votre système est-il important pour les Canadiens?
SP : Les camions à ordures consomment beaucoup de carburant. Or, notre technologie réduit cette consommation de 15 à 25 p. 100 et élimine jusqu’à 27 tonnes d’émissions de gaz à effet de serre par camion par an. Cela équivaut à retirer de la circulation six voitures environ. En améliorant l’efficacité énergétique des poids lourds et en réduisant leurs émissions, notre système offre aux municipalités une excellente façon de mettre en œuvre des plans verts et d’obtenir un bon rendement sur leur investissement.

De quel genre de rendement parle-t-on?
SP : L’investissement dans notre technologie peut se rentabiliser en trois à cinq ans seulement. Comme la durée de vie moyenne d’un camion à ordures est d’environ 10 ans, pour les cinq dernières années, les économies réalisées peuvent atteindre 15 000 dollars par an par camion. En plus des économies associées à une consommation moindre de carburant, il faut compter aussi la réduction des coûts d’entretien du moteur et des freins, qui sont moins utilisés et s’usent donc moins vite.

Quel est l’aspect le plus intéressant de votre technologie?
SP : Chaque fois que le camion s’arrête, le moteur s’arrête. Il est rare de voir un camion de cette taille à l’arrêt. Cela donne à la technologie un réel avantage. 

Le système peut être installé sur divers types de camion, y compris les camions à ordures à chargement latéral ou arrière.

Quelles difficultés avez-vous dû surmonter?
SP : Il n’y avait pas beaucoup de statistiques sur l’exploitation des véhicules dans le secteur de la gestion des déchets. Nous avons donc dû faire nos propres recherches. Si nous avions eu ces données dès le début, nous aurions pu lancer notre technologie plus tôt. Mais maintenant, elles nous donnent une bonne longueur d’avance sur les autres entreprises pour ce qui est de comprendre la conduite des camions à ordures.

L’avenir 
M. Poulin souligne que le secteur de la gestion des déchets n’est pas le seul de l’économie qui pourrait profiter de la technologie d’Effenco.

« Notre système pourrait également être installé sur des tracteurs de manœuvre, des autobus de transport urbain, des bétonnières, des chariots élévateurs et des véhicules militaires, explique-t-il. Pour l’instant, nous nous concentrons sur les camions à ordures, mais bientôt, nous l’adapterons à d’autres plates-formes. Le système que nous avons développé est vraiment très souple. »

En 2012, Effenco figurait sur la liste des Next 10 de Corporate Knights, qui classe les sociétés canadiennes les plus prometteuses spécialisées dans les technologies propres. Le système hybride marche-arrêt d’Effenco est actuellement déployé dans toute l’Amérique du Nord et M. Poulin affirme que ce n’est qu’un début.

comments powered by Disqus